antériorité


antériorité

antériorité [ ɑ̃terjɔrite ] n. f.
• mil. XVIe; de antérieur
Caractère de ce qui est antérieur (dans le temps). priorité. L'antériorité d'une découverte (sur, par rapport à une autre). Mot qui marque l'antériorité. ⊗ CONTR. Postériorité.

antériorité nom féminin Caractère de ce qui est antérieur dans le temps. ● antériorité (synonymes) nom féminin Caractère de ce qui est antérieur dans le temps.
Contraires :
- actualité
- postériorité

antériorité
n. f. Caractère de ce qui est antérieur. Antériorité d'un fait. Ant. postériorité.

⇒ANTÉRIORITÉ, subst. fém.
A.— État de ce qui se situe avant dans le temps, priorité de date.
1. [En parlant d'inanimés] Antériorité de droit, antériorité d'une demande (Ac. 1835-1932) :
1. ... le rapport logique n'épuise pas tous les rapports que peuvent soutenir les idées entre elles. Il en est un autre encore, celui d'antériorité ou de postériorité, l'ordre du développement relatif des idées dans le temps, leur ordre chronologique...
COUSIN, Hist. de la philos. du XVIIIe s., t. 1, 1829, p. 158.
2. (À la lettre du 1er mars 1891, André Gide a joint le début de sa lettre précédente non expédiée et que nous insérons ici malgré l'antériorité de sa date.)
GIDE, Correspondance [avec P. Valéry], 1891, p. 61.
Antériorité d'(une chose) par rapport à (une autre) :
3. Pourquoi ne pas se prévaloir de l'antériorité chronologique de la Bible par rapport aux systèmes philosophiques? On soutint donc, avec quelque timidité d'abord, mais avec plus de décision à partir de Tatien, que les philosophes grecs avaient plus ou moins directement profité des livres révélés et leur devaient le peu de vérités qu'ils avaient enseignées, ...
GILSON, L'Esprit de la philos. médiév., t. 1, 1931, p. 27.
Antériorité d'(une chose) sur (une autre) :
4. Malgré les affirmations de Piette, qui a soutenu l'antériorité de la sculpture sur la gravure, il semble bien que les deux techniques aient en réalité coexisté dès la base du paléolithique supérieur.
Hist. de la sc., Les Sciences de l'homme, 1957, p. 1490.
2. Rare. [En parlant de pers.] Passé, atavisme :
5. L'artiste ne se connaît point de motivation extérieure, sociale, s'il est tout gratuit, il n'est pourtant pas immotivé; il pressent et entrevoit même à quelle sorte d'apostolat il est prédestiné par la nature de son esprit, de son être et, en son fond, il ne tend à rien d'autre. C'est pour atteindre un tel secret qu'il se cherche des filiations, des parentés, des ressemblances, toute une antériorité spirituelle qui le justifiera.
MASSIS, Jugements, t. 2, 1924, p. 32.
3. P. ext. Priorité, primauté :
6. ... vous êtes un de ces cœurs qui ont dans le mien un inaltérable privilège d'antériorité sur toutes mes affections; ...
BALZAC, Correspondance, 1834, p. 457.
B.— Emplois spéc.
1. DR. Antériorité d'hypothèque (Ac. 1835-1878), antériorité de titre (Ac. 1835-1932).
Caractère et droit de priorité qui s'attache à un acte, à un événement du fait qu'il a eu lieu avant un autre. L'antériorité d'un brevet (Ac. t. 1 1932), l'antériorité d'une découverte (Ac. 1835-1932) :
7. ... une des principales situations du drame, la principale peut-être, c'était la mère, Anne d'Autriche, se trompant entre ses jumeaux, et prenant le masque de fer pour Louis XIV. J'ai su cet hiver, par ma femme, que cette situation a été mise par A. Dumas dans un de ses romans dont le titre m'échappe. Il est probable qu'elle se retrouve dans son drame. J'ai évidemment l'antériorité, puisque mon drame, lu à des amis, date de 1839. C'est là tout ce qu'il serait utile de constater.
HUGO, Correspondance, 1866, p. 347.
P. méton. Attestation de cette priorité.
2. LOG. Antériorité (logique). Caractère d'implication d'une proposition par rapport à une autre :
8. L'antériorité logique est relative à un système donné d'implications et à un choix préalable d'indémontrables.
M. MARSAL (LAL. 1968).
3. PSYCHOL. Jugement d'antériorité. ,,... Jugement qui consiste à attribuer au passé un état de conscience présent...`` (GOBLOT 1920) :
9. La restitution d'une émotion telle qu'elle fut dans sa réalité sera toujours empêchée chez un sujet pensant par le jugement d'antériorité, lequel est un acte de l'intelligence, producteur lui-même d'émotion.
BENDA, La France byzantine, 1945, p. 194.
PRONONC. :[]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1553 « caractère de ce qui est antérieur » (RABELAIS, La Cresme philosophale, éd. Marty-Laveaux, t. 3, p. 284 : une grammaire historique et metheorique, contendantes de leur antériorité et postériorité par la triade des articles); de la fin du XVIIe s. (FUR. 1690) à la fin du XVIIIe s. (Trév. 1771) est surtout utilisé comme terme de droit.
Dér. de antérieur (d'apr. le lat. anterior); suff. -ité.
STAT. — Fréq. abs. littér. :31.
BBG. — DAGN. 1965. — DAM.-PICH. Gloss. 1949. — Éd. 1913. — Foi t. 1 1968. — GOBLOT 1920. — LAL. 1968. — Lar. comm. 1930. — LEMEUNIER 1969. — PIÉRON 1963. — RÉAU-ROND. 1951.

antériorité [ɑ̃teʀjɔʀite] n. f.
ÉTYM. 1553; de antérieur, d'après le lat. anterior.
Caractère de ce qui est antérieur (dans le temps). Priorité. || Antériorité de date, de droit, de titre. || « L'antériorité est primauté de date et non pas primauté de rang ou d'ordre » (Littré). || L'antériorité d'un événement par rapport à un autre. || L'antériorité d'une découverte.
Gramm. Relation liant ce qui est avant à ce qui est après. || L'expression de l'antériorité. Temps. || Le futur antérieur (cit. 7) marque l'antériorité dans le futur.
0 Comme l'idée d'actualité constitue le présent, l'idée d'antériorité constitue le passé, et l'idée de postériorité constitue le futur.
Condillac, Grammaire franç., II, 8, in Littré.
Log. || Antériorité logique : caractère d'implication entre deux propositions.
Psychol. || Seuil d'antériorité (opposé à seuil de postériorité) : seuil de distinction de l'ordre temporel dans la succession de deux choses.
CONTR. Actualité, postériorité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anteriorité — ANTERIORITÉ. s. f. Priorité de temps. Antériorité d hypothèque. Antériorité de date. L antériorité d une demande, d une découverte …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • anteriorité — Anteriorité. s. f. Priorité de temps. Anteriorité d hypotheque. Ce terme aussi bien qu anterieur & anterieurement n est guere usité qu en Pratique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • ANTÉRIORITÉ — s. f. Priorité de temps. Antériorité d hypothèque. Antériorité de date. Antériorité de droit, de titre. L antériorité d une demande, d une découverte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANTÉRIORITÉ — n. f. Priorité de temps. Antériorité de date. Antériorité de droit, de titre. L’antériorité d’une demande, d’une découverte. L’antériorité d’un brevet …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • antériorité — (an té ri o ri té) s. f. Priorité de temps. L antériorité est primauté de date et non pas primauté de rang ou d ordre. Je dois le gain de mon procès à l antériorité de mon titre. ÉTYMOLOGIE    Antérieur. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    ANTÉRIORITÉ …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Antériorité —     Définition de Antériorité     Les hypothèques prennent rang entre les créanciers inscrits sur un même immeuble , du jour de leur inscription à la Conservation des hypothèques. Cet ordre de préférence est fonction de l antériorité de leur… …   Lexique de Termes Juridiques

  • orité — antériorité apriorité autorité extériorité insonorité intériorité majorité minorité postériorité priorité sonorité sororité supériorité …   Dictionnaire des rimes

  • avant — 1. avant [ avɑ̃ ] prép. et adv. • 842; lat. imp. abante; de ab et ante « avant » I ♦ Prép. (Opposé à après, I) 1 ♦ Priorité de temps, antériorité (cf. Anté , anti , pré ). Avant le jour. « L affût du matin un peu avant le lever du soleil » (A.… …   Encyclopédie Universelle

  • antérieur — antérieur, ieure [ ɑ̃terjɶr ] adj. • 1503; anterior 1488; lat. anterior 1 ♦ Qui est placé en avant, devant, dans l espace (opposé à postérieur, ou en corrélation avec inférieur, supérieur, etc.). La façade antérieure d un bâtiment. La face… …   Encyclopédie Universelle

  • plus-que-parfait — [ plyskəparfɛ ] n. m. • 1550; temps passé plus que parfait 1521; lat. gramm. plus quam perfectum ♦ Gramm. Plus que parfait de l indicatif : temps corrélatif de l imparfait (auxiliaire à l imparfait et participe passé) exprimant généralement une… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.